PEINTURE A LA FARINE

Quelle corvée d’entretenir le bois en extérieur. Il faut ôter les veilles peintures, poncer, gratter, utiliser des solvants et de la peinture ou des lasures.

Il existe pourtant de vieilles recettes de peinture sans solvants qu’on peut réaliser soit même à la maison.

Pour cela il faut faire un peu de cuisine. De la farine, de la terre colorée qu’on appelle OCRE, de l’huile de lin et vous avez tous les ingrédients pour réussir une peinture parfaite pour le bois.

Vous trouverez la proportion exacte dans le fascicule de « terres et couleurs »  (www.terresetcouleurs.com), une association qui s’intéresse à la rénovation des bâtiments et donne plein de vieilles recettes de peinture à l’ancienne.

Une vieille lessiveuse trouvée au grenier, 1 kg d’ocre rouge commandé sur internet et nous voila en train de faire cuire de la farine et de mélanger la potion magique pour le bois.

La peinture à la farine

Nous obtenons une pâte lisse  comme de la pâte à galettes de couleur de la terre cuite.

C’est très agréable à étaler. Il y a juste à brosser le bois et  à utiliser un pinceau large et carré.

 farine-002

En 5 minutes, une porte est peinte. Le mélange pénètre bien et comble les petits interstices creusés par le temps. C’est sec au toucher très rapidement et doux comme du velours. La peinture colle au pinceau et ne dégouline pas sur les mains quand vous avez les bras en l’air.

La peinture à la farine

La terre d’Ocre agrippe bien la lumière  et donne un aspect uniforme. Une couche suffit car le pouvoir couvrant est grand.

  farine-001

La peinture à la farine

Ça ne tache pas. On se lave les mains au robinet et les mains sont « nickel ». Plus besoin de White Spirit. On rince les instruments à l’eau claire.

Il existe plusieurs couleurs de terre colorante qui vont du jaune au rouge et au vert. A vous de choisir la teinte qui vous convient.

A vos pinceaux pour rajouter un peu de couleur à vos barrières et portail en bois.

La peinture à la farine