LES BLESSURES DES ARBRES     

Arrachement d’écorce résultant d’un choc avec un véhicule, brulures sous l’action d’un feu allumé trop prés, chute de branches après une tempête, gravures et scories, écorçage par le gibier, tir d’armes de chasse, les arbres subissent de multiples agressions.

Elles affectent irrémédiablement la qualité et la valeur du bois causant ainsi une perte conséquente voire totale.

Les arbres d’ornement et d’alignement devraient être élaguer que dans leur jeunesse.

 

Soigner un arbre blessé

Bien qu’une blessure laissera toujours des traces et diminuera la valeur de votre arbre en réduisant sa résistance et son homogénéité de manière fâcheuse, on peut limiter les inconvénients comme l’attaque de champignons et le pourrissement.

Voici quelques exemples :

– il existe tout une gamme de cicatrisants dans le commerce, en bombe ou en mastic ou goudrons.
– on peut faire soi-même un mastic avec de l’argile et de la bouse de vache (onguent de Saint Fiacre) ou en remplaçant la bouse de vache par du charbon de bois ou de la bouillie Bordelaise.
-Enfin, on peut utiliser les Carbonyles qui sont de puissants désinfectants contre les moisissures.

Les blessures doivent être soignées en rafraichissant les bords et en appliquant un enduit de son choix sur le bois ainsi agressé.

Un arbre, comme tout être vivant, qui voit son enveloppe protectrice arrachée ou fendue est en danger! Il faut vite agir!

 

L’ARBRE PATRIMOINE.

C’est le président du conseil Général, Claudy LEBRETON, qui l’affirme  dans une plaquette traitant des arbres remarquables des Cotes D’Armor.

Il est rare de voir un tel  engagement  de la  part d’un homme politique d’autant   plus que les arbres ne votent pas.
Sans tomber dans l’animisme et se mettre  à adorer quelques vieilles souches sous prétexte que leur forme rappelle vaguement  un aïeul, il est bon de se souvenir que les arbres comme les animaux ont accompagné l’Homme dans son évolution.

 

Cela mérite bien un peu respect faute d’avoir de l’admiration. Et n’oublions pas que nous finissons notre existence entre 4 planches….

Un peu d’humilité vis à vis de ces géants sera donc de mise et nous penserons à toutes leurs  bontés, à l’ombre bienveillante de leurs feuillages qui nous ont protégés du soleil et de la pluie, à leurs fruits qui nous ont nourris, au bois de leurs troncs dont nous tirons tant de choses, à la chaleur du feu de leurs branches, celle-là même qui, plus droite que les autres, servira de tuteur aux années devenues trop lourdes à porter, aux champignons, aux oiseaux, aux animaux, à l’oxygène, à tant d’autres choses qui nous ont enrichis.
Écoutons donc les conseils du Conseil dont voici quelques extraits.


Le reste de cette magnifique brochure est disponible à cette adresse :
http://cotesdarmor.fr/fileadmin/user_upload/developpement/l_agriculture/le_bocage/brochure_arbre_remarquable_vfinale.pdf